Un vignoble


Le Marcillac un vin AOC

"Un cépage" : son histoire est gallo-romaine 

C'est grâce au rayonnement de l'abbaye de Conques que le Marcillac s'est développé, jusqu'à obtenir aujourd'hui une belle notoriété.

Le cépage du" fer servadou" nommé localement "Mansois" se cultive sur de fortes pentes.

Ce vin, qu'on  aime coloré, riche en tanins, plutôt doux à la dégustation, dénote un arôme prédominant de framboise et de cassis.

 

"Le vin de Marcillac on ne le boit pas, on l'aime"

Un terroir "Le rougier"

Le territoire (200ha) couvre 10 communes, Marcillac, Balsac, Clairvaux, Goutrens,  Mouret, Nauviale, Pruines, Salles-la-Source, Saint Cyprien sur Dourdou, Saint Christophe, Valady. 

Une quinzaine de propriétaires, et une cave coopérative de 40 adhérents. 

La production est d'environ 7000 hl,commercialisée à trente pour cent pour l'exportation.

Le Marcillac n'est pas qu'un vin, c'est un médicament homéopathique, des chercheurs ont démontrés qu'il possedait de réelles vertus  contre les maladies cardio-vasculaires et le cholestérol.

D'où son appelation locale "lou sang del païs" "Le sang du pays" 

  

Si le vigneron du vallon fait de la qualité, c'est parce qu'il bénéficie et transmet un certain "art de vivre".